AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 heartbreaker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Betty Griffith
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 02/06/2016
▪ TEXTS : 4
▪ IDENTITY : spf
▪ FACE AND © : cora keegan @unicorn
▪ YEARS OLD : twenty-five
▪ HEART STATUS : flighty
▪ ACTIVITY : beerhouse waitress

MessageSujet: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 15:28


(betty, griffith)
devenir le soleil pour sécher tes sanglots, et faire battre le ciel pour un futur plus beau.


NOM, PRÉNOM: griffith, betty. ○ AGE, LIEU DE NAISSANCE: vingt-six ans, carmel by the sea. ○ ORIGINE: ta mère betty, elle est américaine: une de celle qui fume en bas des mêmes immeubles qui les ont vu grandir, qui râlent forts contre tout, mais qui comprennent jamais rien. le père, c'est l'inconnu, l'ombre a qui quand t'étais qu'une enfant, tu t’efforçais à inventer une vie. ○ STATUT SOCIAL: tu travailles, du moins tu t'y efforces. la nuit surtout, alors le jour tu dors. t'aurais pu faire autre chose de ta vie, avec un peu de volonté, et un brin de chance aussi. mais c'était pas ta place, alors tu cumules les emplois précaires, tu gagnes une misère que tu reverse en partie à ta mère. tu te débrouilles, tu te fatigues. mais ça va. ○ STATUT FAMILIAL: t'aurais voulu un héro betty, un type comme les autres qui t'aurait protégé avec ses bras immenses. mais y en a jamais eu. ta mère betty, elle disait que t'en avait pas besoin, d'un père, que tu l'avais elle. elle et sa manie de tout foutre en l'air, elle qui hurlait d'ivresse à la sortie de l'école maternelle. elle qui te confiait à la voisine quand elle oubliait de rentrer le soir. pas de papa, et bientôt un petit frère. un enfant si fragile que le vent le bousculerait. minuscule. il a un père lui, un homme violent qui quand vous etiez gamins tambourinait contre la porte. alors la mère hurlait, tapait plus fort encore contre les murs, ivre de tout. mais le bébé était un trésor, ce petit frère un cadeau à aimer. et tu l'as aimé betty. quand votre mère, éternelle adolescente, hurlait combien vous aviez gâché sa vie, alors betty, tu posais tes mains contre ses oreilles. les yeux fermés vous deveniez seuls au  monde, dans votre miracle chaotique. ○ TRAITS DE CARACTÈRE: réservée, franche, sarcastique, débrouillarde, calme, curieuse, indépendante, souriante, bienveillante, indécise, fière, parfois vulgaire, insaisissable, un peu fragile, un peu bancale. ○ BUCKET LIST appeler sa mère. économiser assez d'argent pour pouvoir s'acheter une voiture arrêter de fumer, encore. arrêter de boire toute seule. manger équilibré. prendre le temps de faire les choses. voyager. vivre. aimer. ○ BOITE A SOUVENIR: assise devant le large bureau en pin, tu tiens au creux de la tienne la main de ton petit frère. il a le regard posé sur le mur en face de vous, couvert d'affiches de promotions de la justice américaine. derrière, il y a cet homme aux lunettes si fine et ronde, que tu devines difficilement ses yeux derrière. il parcoure des dossiers pendant que ta mère pleur bruyamment. elle dit qu'il faut la comprendre, que c'est pas facile pour elle. alors tu lui souris toi betty, parce que toi tu comprends, et parce que toi tu crois encore que ta mère est une battante dégueulante d'amour. tu voudras lui dire que ça ira bien, mais tu le dis pas. le juge redresse ses lunettes sur son nez, renifle bruyamment. il murmure au greffier et finalement se tourne vers vous. vers vos silhouette si menues qu'elles paraissent futiles dans le décor. "on déclare le non-lieu. madame griffith, pour cette fois nous nous contenterons d'un avertissement, ne nous obligez pas à poursuivre les démarches jusqu'à devoir vous retirer la garde des enfant" la main de ton frère se resserre, tu fais qu'il sourit. sur sa chaise, ta mère promet encore et encore d'un enthousiasme débordant. vous passerez noël tout les trois, et ça remplit ton coeur de joie betty.○ CONCEPTION DE L'AMOUR: ta mère elle disait toujours "les laissent pas t'avoir betty, les laissent pas t'faire du mal." parce qu'ils ne sont qu'une bande de bons à rien, de trouillards et de lâche parce que betty, tu hausses les épaules quand on te demande ton prénom, que tu lèves parfois les yeux au ciel, et que quand vient le matin, tu te glisses au dehors d'appartements qui ne t'appartiennent pas. toi betty, tu dis que t'ais pas faite pour les gens qui s'aiment. pas le temps, pas l'envie. allez savoir. ○ PEUR INAVOUABLE: l'abandon, ça te fout la trouille comme rien d'autre. alors betty tu t'accroche à cette mère que les services sociaux ont toujours classée parmi les incapables, a ce petit frère si précieux. ○ PÉCHÉ MIGNON: un bon whisky. ○ IDOLE DE TOUJOURS: nina simone, cette grande dame à la voix de velours. sibylle fatale, caressant la musique de toute sa splendeur. tu aurais voulu être à la hauteur, suffisamment grande et forte. loin de l'imagine froissée de cette gamine étriquée dans ses tabliers. ○ GROUPE: green.

✰ ✰ ✰

(IF YOU WERE)
un animal: un chat, féline à l'allure sereine, silhouette fuyante et méfiante. douce créature maitresse de sa propre vie. fragile persuadée d'être forte.
un endroit: un immeuble à la taille démesurée.
un élément: la terre.
un pouvoir: l'invisibilité.
une personne célèbre: angela davis.
un plat: le riz cantonais.
un objet: un livre peut-être.
une chanson: almost blue de chet baker.
un bruit: le silence.
une devise: la peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.
un super-héros: aucune idée.


(won't be done when morning comes)
un. toi betty, t'as toujours été proche de ta mère, parfois trop. elle n'a jamais représenté cette figure maternelle qu'on laisse paraître dans les bouquins. elle était épave, parfois perdue, hurlant fort avant de venir se blottir contre toi. une de ces femmes qui ne deviennent jamais vraiment mères. mais toi ça t'allais. elle était cette amie, cette adulte sans tabous qui se confiait à toi et te laisser croire que, si elle s'autorisait à le faire, c'est que tu en valais le coup. alors tu l'aimes immensément, tu la maintien hors de l'eau, tu lui sauve la mise quand elle se perd et qu'elle ne sait plus rentrer. tu t'occupes du petit frère quand elle dit qu'il est bon à rien. tu les aimes plus qu'il ne faudrait. tu travailles pour toi mais surtout pour eux. tu passes toujours chez eux avant de rentrer chez toi. parce qu'ils sont ta famille, bien que chaotique.
deux. t'as toujours promis de pas faire d'études. c'était pas l'envie qui te manquais betty, toi t'aimais ça, l'école. t'étais l'enfant sage qui griffonnait des dessins farfelus sur ses cahiers, mais qui le soir venu, se plongeait dans ses livres. ça faisait rire ta mère, de dire à ses copines que t'étais pas comme elle, que toi t'étais douée. puis après elle oubliait, et elle disait qu'il faudrait bien un jour que tu trouves un vrai travaille, que tu te débrouille pour pas lui coûter un rond. alors t'as promis, t'as pas fais t'études, t'es partie vite et tu t'es retrouvée perdue dans les rouages d'emplois sans avenir.
trois. tu fûmes, pas mal, tu bois, de plus en plus. t'avais promis de pas tomber comme ta mère, de pas finir  au fond d'un trou à cuver des vins bon marchés. mais de plus en plus quand vient le soir, tu descend les marches de ton immeuble un verre de whisky à la main, te glisse sur le trottoir, la mort entre les lèvres. tu dis que t'en as besoin, mais que tu pourrais arrêter. tu dis que c'est pas une fatalité. tu dis que t'es crevée, et que t'as juste besoin de respirer un peu.
quatre. t'as jamais passé le permis, faute de temps en partie. pourtant betty, tu conduis. tu glisses tes pinces à cheveux dans les serrures de vieux monospaces, t'installe derrière le volant, et rend les véhicules intacts à des endroits différents. c'est pas du vol que tu dis, c'est de la nécessité, seulement quand t'as pas d'autres choix. alors un jour, quand t'as reçu le coup de téléphone de ta mère en larmes parce qu'on voulait lui retirer la garde du petit frère pour ivresse répété, t'en a emprunté une de voiture betty. sans réfléchir. tu t'es garée devant l'école, t'as récupéré le gamin, et vous avez roulé longtemps. à l'arrière, il arrêtait pas de pleurer pour que tu le ramène à la maison, il disait qu'il voulait rentrer. toi tu voulais juste le sauver betty. juste lui éviter de devoir payer des erreurs qu'étaient pas les siennes. alors ça a duré quelques secondes. juste assez pour vouloir le réconforter. t'as perdu le controle betty. tout était noir. et comme deux gamins paumés, vous avez traversés la chaussée avant de venir vous écraser contre les rambardes de sécurité.
cinq. tu t'es ouvert l’arcade, lui s'est blessé à l'épaule. sans plus. des futilités. t'étais mineur alors personne s'est vraiment énervé. on t'a expliqué sans que tu répondes, toi l'enfant murée dans le silence. on t'a pas envoyé en prison, parce que t'étais une môme betty. t'as aidé à la cantine de l'école primaire pendant plusieurs mois, puis on t'a obligé à consulter. "voir quelqu'un". t'enfermer dans le bureau de psychologues qui hochaient la tête en notant ton nom. betty, pauvre petite qu'ils disaient pour certain, alors toi tu te levais, haussais les épaules avant de claquer la porte derrière toi. ta mère dis que tu devrais plus y aller. pourtant tu continue de t'y rendre, parce que t'es obéissante, et que t'espère aussi un peu qu'un jour les cauchemars cesseront. puis, y a ce type que tu consulte depuis pas vraiment longtemps, parce que t'as entendu les gens parler de lui dans la salle d'attente, parce qu'il te fait rire parfois, avec cet air immensément sombre. parce que t'aimes bien débarquer même quand il annule vos rendez-vous. toi t'y retournes.
six. a quinze ans betty, tu tombes enceinte. un truc un peu con, un sale type plus âgé que toi dont t'étais folle amoureuse. t'aurais fait plein de chose pour lui, jeune insouciante, idéaliste pleine de rêve et d'amour. pourtant tu lui as rien dis. t'as balancé le test à la poubelle, avorté la semaine qui suivait, parce qu'a défaut d'être bête, tu savais que tu pourrais pas être une bonne mère. pas encore. parfois ça te renvient encore, comme un souvenir brumeux et un peu douloureux. t'étais amoureuse, mais pas assez grande que tu crois.
sept. mais dans le fond betty, t'as toujours été une grande dame. tu m'énerves, à renvoyer cette image de fille minable, parfois vulgaire. tes lèvres sont trop rouges, ton parfum trop bon marché, et pourtant, tu déborde d'élégance, tu respires la liberté. t'es belle de calme, immense d'ouverture au monde. betty t'es l'infini. betty t'es un oiseau, un de ceux qu'on voudrait toucher juste pour voir, mais qui s'envole mort de trouille. t'es une gamine, une enfant dans un corps trop grand. t'as du faire des choix, pas toujours les bons. t'as fais des erreurs, pas toujours mauvaises. tu réfléchis peut-être un peu trop avec ton coeur. tu manques peut-être juste d'ambition. parce que betty t'es un soleil persuadée d'éclairer à peine plus qu'une veilleuse. betty.


lush life:
 


Dernière édition par Betty Griffith le Sam 4 Juin - 14:04, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josephine Rosenbird
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 27/05/2016
▪ TEXTS : 112
▪ IDENTITY : ashtoons, alicia
▪ FACE AND © : lily collins (fluorescent)
▪ YEARS OLD : vingt-six ans
▪ HEART STATUS : brisé. handicapé. c'est compliqué, en fait.
▪ ACTIVITY : traiteur, propriétaire de sa propre entreprise.

✰ RIGHT BACK IN THE MOOD.
▪ FAVORITE QUOTE:
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP STATUS: français.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 15:43

CORA.
bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Julivan
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 28/05/2016
▪ TEXTS : 14
▪ IDENTITY : léa - marrypopers.
▪ FACE AND © : viggo mortensen - alas.
▪ YEARS OLD : un peu plus d'un demi siècle.
▪ HEART STATUS : le coeur à gauche, mais des idées adroites.
▪ ACTIVITY : correcteur d'esprit moins tarés que le sien, psychologue sadique.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 16:08

toi, t'es à moi
j'ai tellement hâte de voir ce que tu vas faire de betty

cora est une merveille
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaz Taylor
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 28/05/2016
▪ TEXTS : 46
▪ IDENTITY : 49.3 (ha-ha)
▪ FACE AND © : alex libby.
▪ YEARS OLD : 25.
▪ HEART STATUS : complicated.
▪ ACTIVITY : professionnal surfer. brand ambassador. green activist. hairdresser killer.

✰ RIGHT BACK IN THE MOOD.
▪ FAVORITE QUOTE: “ You can’t stop the waves, but you can learn to surf. ”
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP STATUS: franglish.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 16:17

GODDAMN CORA.
je suis trop fan.
bienvenue parmi nous.
j'ai envie de te faire des bébés
:bed: :bed: :bed: :bed:

_________________

"Sometimes in the morning, when it's a good surf, I go out there, and I don't feel like it's a bad world."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Betty Griffith
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 02/06/2016
▪ TEXTS : 4
▪ IDENTITY : spf
▪ FACE AND © : cora keegan @unicorn
▪ YEARS OLD : twenty-five
▪ HEART STATUS : flighty
▪ ACTIVITY : beerhouse waitress

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 20:13

merci merci I love you
cora elle est bonne

ernest, à toi, à toi, c'est vite dit
j'essaye d'avancer vite promis !

chaz
t'es beau d'amour
c'est le moment où je t'avoue avoir fortement hésité avec le tien de pré-lien Arrow alors on fait des bébés où tu veux, quand tu veux, et je viendrais certainement couvrir ta boite à mps de baisers un de ces quatre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Julivan
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 28/05/2016
▪ TEXTS : 14
▪ IDENTITY : léa - marrypopers.
▪ FACE AND © : viggo mortensen - alas.
▪ YEARS OLD : un peu plus d'un demi siècle.
▪ HEART STATUS : le coeur à gauche, mais des idées adroites.
▪ ACTIVITY : correcteur d'esprit moins tarés que le sien, psychologue sadique.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Jeu 2 Juin - 20:15

des bébés ? faites gaffe à pas me contrarier, sinon on va retrouver Chaz épinglé sur le mur comme un papillon dans pas longtemps
je l'accrocherai dans mon bureau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.R. Palmer
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 09/05/2016
▪ TEXTS : 208
▪ IDENTITY : Emmys/Pauline.
▪ FACE AND © : Sebastian Stan by Milkovich.
▪ YEARS OLD : Thirty-seven years old.
▪ HEART STATUS : Colder than a popsicle - with an exception (maybe?).
▪ ACTIVITY : Ex-talk show host, producer on the new season of "The Choice" - a bachelor like rt..

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Ven 3 Juin - 9:36

Bienvenue, n'hésites pas si tu as la moindre question. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Betty Griffith
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 02/06/2016
▪ TEXTS : 4
▪ IDENTITY : spf
▪ FACE AND © : cora keegan @unicorn
▪ YEARS OLD : twenty-five
▪ HEART STATUS : flighty
▪ ACTIVITY : beerhouse waitress

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Sam 4 Juin - 14:04

ernest, moi j'aime bien l'idée Arrow

j.r, merci I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Julivan
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 28/05/2016
▪ TEXTS : 14
▪ IDENTITY : léa - marrypopers.
▪ FACE AND © : viggo mortensen - alas.
▪ YEARS OLD : un peu plus d'un demi siècle.
▪ HEART STATUS : le coeur à gauche, mais des idées adroites.
▪ ACTIVITY : correcteur d'esprit moins tarés que le sien, psychologue sadique.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Sam 4 Juin - 14:11

t'es parfaite pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Shepherd
(how hard it is to love old ghosts)
avatar

▪ IN CARMEL SINCE : 09/05/2016
▪ TEXTS : 157
▪ IDENTITY : Blackholes, Charlotte.
▪ FACE AND © : Alex Pettyfer, @milkovich.
▪ YEARS OLD : Twenty-seven yo.
▪ HEART STATUS : Seems like he's lost with her, still thinking about the past.
▪ ACTIVITY : Music teacher for kids.

✰ RIGHT BACK IN THE MOOD.
▪ FAVORITE QUOTE: Hold up your head and enter the arena and face the enemy. And that is how you become legendary.
▪ ADRESS BOOK:
▪ RP STATUS: français/anglais.

MessageSujet: Re: heartbreaker.   Sam 4 Juin - 17:41

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: heartbreaker.   

Revenir en haut Aller en bas
 
heartbreaker.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis Matthews Passion vs Bowtech Heartbreaker
» Mon bowtech
» Bowtech Heartbreaker ou Martin Pro serie Crossfire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what matters is now :: second :: a place in this world-
Sauter vers: